Search
  • HCS

Haïti - Actualité


«Pas de Commission de vérification électorale, pas d’élections» dixit Pitit Dessalin : Pour la plateforme de l’opposition radicale « Pitit Dessalin » de Moïse Jean-Charles, qui dit prendre acte de l’installation du CEP s’il n’y a pas de Commission de vérification électorale, il n’y aura pas d’élections. Pitit Dessalines prévoit occuper le béton au cas où sa revendication ne serait pas satisfaite, déplorant que « l’Exécutif est pressé par la Communauté Internationale, d’aller à contre-courant des revendications de la majorité des acteurs politiques et de la société civile ». 85% des membres du Gouvernement de réputation douteuse ? Selon Pierre Espérance, Directeur Exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) la transition politique est ratée en raison du fait que le nouveau gouvernement est « composé de 85% de membres à la réputation douteuse » le résultat selon-lui, d’un honteux partage de gâteau... Lavalas pas au Cabinet ministériel... : Louis Gérald Gilles, un des dirigeants de Fanmi Lavalas, relève que son parti n'est pas représenté au sein du gouvernement d'Enex Jean-Charles, toutefois il accueil positivement le vote du Parlement. Le Vice-président du CEP sans langue de bois : Me Carlors Hercule, membre du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et Vice-président du Conseil, lors de l’installation des conseillers électoraux a déclaré « Il est illusoire d'espérer l'aboutissement des scrutins de l'an dernier sans tenir compte des premiers concernés, à savoir les femmes et hommes politiques, appelés à se soumettre au verdict sincère des urnes, dans la jubilation des vainqueurs et la sérénité des perdants; sans l’apport des institutions impliquées dans l’observation électorale, notamment les organismes des droits de la personne. Il est impossible d'obtenir des opérateurs électoraux (fonctionnaires, contractants, vacataires, journaliers) un travail bien fait s'ils ne sont pas rémunérés à temps. Passer des mois sans recevoir son dû est inacceptable ! Il n’est que chimère d'espérer avoir tous les matériels aux endroits indiqués et le déploiement des forces de l'ordre au moment idéal si le Ministère des Finances et le PNUD ne libèrent pas les fonds en temps réel. Il est irréaliste de prétendre à la tenue d’élections crédibles, honnêtes, démocratiques si des forces corruptrices ne s'en abstiennent pas; si des forces extérieures ne se gardent pas de trafic d'influences et de velléités de décider en lieu et la place des titulaires ». Nouveau Commissaire du Gouvernement : Selon certaines sources, l’ancien Député de Leogâne, Me Danton Léger (51 ans) originaire de Jacmel (tendance Lavalas) devrait être le prochain Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince. Il remplacera à ce poste Clamé Ocnam Daméus. Notez que Me Léger, a déjà été Commissaire du Gouvernement dans la juridiction de Jacmel. Son installation devrait avoir lieu ce vendredi 1er avril 2016.

0 views
Who's Behind The Blog
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Google+ Icon