Search
  • Source Le Nouvelliste

Jean-Henry Céant devant les Chambres

Jean Henry Ceant au Sénat de la République

Le premier ministre nommé, Jean-Henry Céant, a commencé le vendredi 14 septembre le marathon d'usage en vue d'obtenir l'approbation de sa déclaration de politique générale. C'est devant les sénateurs que le premier ministre nommé a passé le premier examen. Jusqu'au moment de mettre sous presse, la séance se poursuivait. Si tout se passe bien, sans répit, Jean-Henry Céant se présentera samedi devant les députés. Fort de l'appui de la majorité présidentielle, l'ancien candidat à la présidence devrait passer sans trop de problèmes l'étape des Chambres.


Le Premier ministre nommé Jean Henry Céant, accompagné des membres du cabinet ministériel, est devant le Sénat de la République, ce vendredi soir, pour la ratification de l’énoncé de sa politique générale. Serein, Céant, a assisté à des heures de débats des sénateurs sur certains de ses ministres qui ne seraient pas éligibles avant de commencer à égrener les principales propositions de sa politique générale.


Les débats, à la suite de la présentation du rapport de la commission spéciale chargée d’analyser les pièces du premier ministre mais aussi celles de ses ministres ont été agités. Les commissaires, dans un long rapport, ont conclu que « toutes les pièces de Jean Henry Céant sont correctes » et que tous les autres ministres, bien que certains d’eux aient payé leurs taxes in extremis, sont éligibles.


Il n’y a pas eu discussions sur le dossier de Jean Henry Céant, ancien candidat à la présidence, choisi comme premier ministre par le président de la République dans un contexte particulier où le pays peut à tout moment plonger dans un « chaos généralisé », pour répéter la note de Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti.


Pourtant, il faut dire que les quatre sénateurs de l’opposition, aidés de Youri Latortue et de Kédelaire Augustin, se sont appliqués à montrer que certains ministres, notamment Enold Joseph de la Défense, et Joubert C. Angrand de l’Agriculture, devraient avoir décharge de leur fonction pour avoir été comptables de deniers publics.


Ces sénateurs ont également demandé aux commissaires la liste des ministres qui ont payé au dernier moment leurs taxes et qui auraient passé toute une nuit à la DGI, il y a plus de huit jours, pour peaufiner leurs dossiers. Les commissaires, accrochés à leur rapport, ne l’ont pas entendu de cette oreille. Les commissaires Jean Renel Sénatus et Onondieu Louis se sont partagé la tâche de défendre bec et ongles le maintien de ces ministres dans le gouvernement.


Quand le sénateur Youri Latortue, à travers une note signée de sept sénateurs, propose que ces derniers soient renvoyés du gouvernement, le président de l’Assemble, Joseph Lambert, passe au vote. La proposition tombe. La majorité, une nouvelle majorité favorable au premier ministre désigné, ayant imposé sa loi. Au moment de mettre cet article sous presse, Jean Henry Céant déroulait ses propositions, histoire de donner un nouveau souffle au pays. Les élus déroulent leurs doléances…


S’il réussit l’étape du Sénat, le même exercice se répètera samedi à la Chambre des députés.


1 view
Who's Behind The Blog
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Google+ Icon