Search
  • HPN

Des enseignants ont gagné les rues à Saint-Michel de l'Attalaye


josue-agenor-cadet

À l'aurore de l'année académique 2018-2019, les enseignants du lycée Charlemagne Péralte de Saint-Michel-de-l'Attalaye exposent leurs lots de revendications et par conséquent pointe du doigt l'état de délabrement du système éducatif haïtien.


Des enseignants du lycée Charlemagne Péralte de Saint-Michel-de-l'Attalaye ont investi les rues de la commune ce lundi pour exiger du Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) des meilleures conditions de travail.


Ils ont saisi l'occasion pour réclamer le paiement de deux ans d'arriérés de salaire et leurs lettres de nomination. Il appert de souligner que cette marche a bénéficié du support d'écoliers et de directeurs d'écoles affiliés au PSUGO.

Ce mouvement de protestation constitue, depuis la réouverture des classe le 3 septembre dernier, le deuxième mouvement entrepris par ces enseignants. En fait, les deux premières semaines de la réouverture, dans cette commune du haut Artibonite, ont été marquées par une grève lancée sous l'insigne des mêmes revendications.


Les protestataires appellent le titulaire du MENFP reconduit dans le nouveau cabinet ministériel, Pierre Josué Agénor Cadet, à se pencher incessamment sur leur cas. Sinon, préviennent-ils, la situation risque de dégénérer.

0 views
Who's Behind The Blog
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Google+ Icon